Carré régalien

Depuis la rentrée 2021, chaque académie est dotée d'un carré régalien pour identifier et coordonner son action dans quatre domaines : protection et promotion des valeurs de la République, lutte contre les communautarismes, lutte contre les violences scolaires et lutte contre le harcèlement.

Qu'est-ce que le carré régalien ?

Sous l'appelation de "carré régalien" une organisation des ressources est mise en place pour améliorer la réponse publique dans quatre domaines stratégiques qui constituent les quatre angles du carré :

  • valeurs de la République,
  • radicalisation,
  • violences,
  • harcèlement.

Dans chacun de ces domaines, une équipe dédiée assure un suivi attentif des signalements et appporte une réponse rapide à toute amorce de conflit.

L'institution du carré régalien est un engagement du Grenelle de l'éducation.

Les objectifs du carré régalien

Les 4 angles du carré sont valeurs de la République, radicalisation, violences, harcèlement, avec pour objectifs que :

  • chaque professeur ou membre de la communauté éducative puisse être informé des dispositifs de protection en place et sache vers qui se tourner s’il est confronté à l’une des quatre situations ;
  • l’institution apporte une réponse rapide à toute amorce de conflit grâce à un suivi plus fin des faits établissements/écoles ;
  • la protection fonctionnelle soit systématisée en cas d’agression d’un personnel ;
  • l’institution puisse accompagner les dépôts de plainte.

La généralisation des "carrés régaliens" en septembre 2021 dans toutes les académies s'accompagne d'une information de tous les personnels sur les dispositifs de protection en place. Un déploiement des fonctions mixtes est prévu à partir de 2022.

CARRE REGALIEN

Le carré régalien dans l'académie de la Guadeloupe

Les 4 piliers du Carré régalien et leurs référents respectifs sont

  • Pour le respect des valeurs de la République : Jean-François TALON, IA-IPR HG ; Equipe académique Valeurs de la République jean-francois.talon@ac-guadeloupe.fr
  • Pour la prévention de la radicalisation et la lutte contre les communautarismes : Gwladys RICHARD, Conseillère Technique Sécurité - Responsable des Equipiers Mobiles de Sécurité ; correspondante académique "prévention de la radicalisation" siégeant à la cellule départementale de lutte contre l’islamisme et le repli communautaire gwladys.richard@ac-guadeloupe.fr
  • Pour la prévention des violences et la lutte contre les violences scolaires : Lydia LACEMON, Conseillère Technique Établissements et Vie Scolaire ; la cellule opérationnelle académique de lutte contre les violences et le suivi du climat scolaire visant, entre autres missions, à assurer un suivi systématique des faits de violence ainsi que le suivi des dispositions de la convention départementale Justice / Éducation nationale ce.pvs@ac-guadeloupe.fr
  • Pour la lutte contre le harcèlement/cyberharcèlement : Valérie ARICIQUE, Conseillère Technique service social ; le Réseau Départemental d’Intervention vise à apporter appui et soutien dans le traitement et le suivi des situations de harcèlement entre élèves et contribue à la mise en œuvre du programme PHARE valerie.aricique@ac-guadeloupe.fr

Le travail des membres du Carré régalien est coordonné par Eric AUJAS, IEN LHG, pilote du pôle citoyenneté – eric.aujas@ac-guadeloupe.fr - et s’appuie sur le service juridique  – Rolande TARLET, cheffe du Service des Affaires Juridiques ce.juridique@ac-guadeloupe.fr et la Direction des Relations et des Ressources Humaines, Simone LANCREOT, adjointe à la DRRH ce.drrh@ac-guadeloupe.fr

 

CARRE REGALIEN rag