Calendrier des vacances scolaires

Quelle est la place de la grand-mère dans l’éducation ?

C’est à cette problématique que Les élèves du LPO Carnot ont choisi de répondre autour d’une table ronde organisée le mercredi 12 décembre. Ils ont lu l’ouvrage soit en classe, soit en petits groupes à haute voix. Certains ont décidé d’interroger des adultes de l’établissement en exploitant leurs réponses dans une simulation de magazine télévisé. D’autres, ont préféré rédiger une Lettre à ma grand-mère, exprimant leur amour et leur reconnaissance pour tout ce qu’elles font pour eux. D’autres encore ont participé à un atelier de généalogie au Macte pour mesurer notamment leur niveau de connaissance de leurs ascendants.

En hommage à Dany Bébel-Gisler, les élèves de TMD (Techniques de musique et de danse) ont interprété « An rivé an péyi a yo », œuvre de « 7 son @ to ».

Ainsi, il nous a paru évident de faire appel à une assistante sociale. Monique Mérion, nous a immédiatement donné son accord. Ainsi, dans son témoignage, elle explique comment la disponibilité des grands-mères a changé, car elles sont de plus en plus jeunes, plus attentives et plus soucieuses de leur propre personne et de leur bien être. Certaines grands-mères ont tendance à vouloir se substituer à la mère. L’assistante sociale souligne que le rôle de la mère se situe dans l’éducation de l’enfant et celui de la grand-mère doit rester dans le domaine de l’affectif.

Jean-Claude Malo, enseignant spécialisé de formation, a été maire de Bouillante, et a eu une expérience concrète avec l’Association Bwadoubout dans le cadre professionnel. Il a témoigné de sa propre expérience de « petit garçon de sa grand-mère ». Il a été élevé par sa grand-mère et, dit à quel point sa grand-mère lui manque encore au quotidien.

Christiane Gaspard Méride, milite depuis des années pour la famille et le rôle des femmes dans l’éducation. Son association FORCES (Fédération féminine d’organisation et de revalorisation culturelle économique et sociale) regroupe d’autres associations au service de la famille en général. Son message en direction de nos élèves a été particulièrement fort et touchant.

Franck Garain, universitaire et sociologue, a enseigné 18 ans au lycée Carnot. Aujourd’hui grand-père, il évoque avec émotion la famille élargie de son enfance. Il raconte que sa grand-mère était la chef de famille, c’est à elle que revenait les conseils à donner selon les différents cas soumis en réunion de famille. Elle transmettait tous types de savoirs, dans les domaines de la santé, de la vie de couple, en religion etc.

Gageons qu’à l’instar des élèves de Terminale CAP Vente, qui ont écrit des « Lettre ouverte à ma grand-mère » que ce débat intergénérationnel porte ses fruits et que le combat de Dany Bébel-Gisler trouve des résonnances dans le cœur des jeunes de Guadeloupe.

 

Pour rendre hommage à Dany Bébel-Gisler, dont l’année 2018 marque le 15ème anniversaire de la disparition, le CDI du lycée Carnot élabore depuis juin 2018, un projet sur le thème de la grand-mère, en référence aux ouvrages de l’auteure. A partir de septembre 2018, une équipe d’enseignants de Lettres-Histoire et la documentaliste de l’établissement entament avec les élèves l’étude de l’ouvrage A la recherche d’une odeur de grand-mère, publié en 2000.