Calendrier des vacances scolaires

Pose de la 1ère pierre du collège d’excellence sportive Pose de la première pierre du collège d’excellence sportive

Le Président du Conseil général, Jacques GILLOT, le représentant du Président du Conseil Régional, Alix NABAJOTH, le Préfet de région, Jean-Luc FABRE, le Directeur du CREPS, Michel DACH et le Recteur d’Académie, Laurent DEVER, ont posé la première du collège d’Excellence sportive le samedi 15 mai 2010 sur le site du CREPS.
Cet établissement permettra aux élèves qui s’engagent dans la voie sportive de haut niveau, de poursuivre leur scolarité avec des horaires aménagés.

1 - Un projet porté par l’ensemble de la classe politique guadeloupéenne

Ce projet est né en 2009 sur une proposition du directeur du CREPS, Michel DACH afin répondre à l’attente de nombreux élèves.
Ce projet qui a reçu l’agrément de l’Etat, de la DDJS et du Rectorat a été soumis à l’avis du Département et de la Région Guadeloupe.
C’est ainsi que le président du Conseil Général, Jacques GILLOT a donné son accord pour que cet ambitieux projet soit mis en œuvre à très court terme, soit dès la rentrée scolaire 2010/2011.
Le président du Conseil Régional, Victorin LUREL, a également affiché son soutien à ce projet.
Il a été confirmé lors des états généraux de juin 2009 et présenté lors des conclusions des états généraux en Guadeloupe par le professeur Eustase JANKY, en présence du Président de la République, Nicolas SARKOZY,  le 26 juin 2009.
De plus, le projet a bénéficié d’un accord de principe du Ministre de la santé et des Sports, Roseline BACHELOT (courrier du 20 novembre 2009) et vient de bénéficier du soutien total de la Ministre de l’Outre-Mer, Marie-Luce PENCHARD.

 

2 - Un projet élaboré de manière collégiale

Afin de mener à bien ce projet d’ouverture, un groupe de travail et de suivi, présidé par le Recteur d’Académie, Laurent DEVER, a été mis en place.
Il se compose de trois commissions :

  • formalisation des conventions pilotée par la DDJS,
  • formalisation des conditions pédagogiques et sportives, pilotée par Michèle JEANNE-ROSE, IA-IPR EPS, Déléguée  académique en charge de la pédagogie 
  • formalisation des conditions logistiques pilotée par le Directeur du CREPS, Michel DACH, et le Conseil Général.

Parallèlement, un groupe de pilotage, présidé par Bernard GUERIN, Sous-Préfet de Pointe-à-Pitre, a également été mis en place (réunions du 26 mars et du 19 avril 2010).

 

3 - Un projet pédagogique réfléchi et innovant

Le CREPS accueille actuellement 150 jeunes en pôle répartis dans les établissements scolaires de la commune des Abymes et bien que la mise en réseau des établissements ait considérablement réduit cet éparpillement, l’absence d’unité de lieu (établissement scolaire, installations sportives, internat) et les contraintes de temps posées par le transport entre ces différents espaces restent préjudiciables à une prise en charge optimale de ces jeunes tant sur le plan pédagogique que sportif.

Le collège d’excellence sportive accueillera environ 300 élèves à la rentrée 2010.
Ils seront inscrits en pôle Outre-Mer, pôle Espoir ou pôle France et seront répartis en :

  • 2 classes de 4ème
  • 2 classes de 3ème 
  • 1 classe de 2nde.

Ils proviendront en grande partie des établissements qui appartenaient au réseau : les collèges du Raizet et Alexandre ISAAC aux Abymes. L’autre partie des élèves viendra de toute l’Académie de la Guadeloupe, et des Académies de la Martinique et de la Guyane, d’où l’importance d’un internat au sein du CREPS (capacité d’accueil : 70 lits).

La souplesse des emplois du temps organisés autour des contraintes liées aux obligations sportives permettront aux élèves scolarisés au sein de cet établissement de trouver de meilleures conditions de travail et d’entraînement.
L’annualisation des enseignements doit pouvoir trouver toute sa place dans une conception novatrice de l’éducation, l’année scolaire pourra donc être aménagée en concertation avec les différents partenaires.

En collaboration avec le Conseil Régional, l’établissement sera doté d’un Espace Numérique de Travail (ENT) afin de permettre aux élèves de suivre à distance les cours « perdus » pour cause de déplacements. Grâce à l’ENT les parents pourront également se tenir informés de l’évolution scolaire de leurs enfants.

De plus, un soin particulier a été porté sur l’étude des langues vivantes, compte tenu du double contexte géographique et sportif, l’ouverture vers l’international ne peut être occultée.

En ce qui concerne le corps professoral, l’objectif prioritaire est de stabiliser un noyau  suffisamment important d’enseignants et de créer rapidement un sentiment d’appartenance à cet établissement. De ce fait, 6 postes définitifs ont pu être générés (français, mathématiques, histoire-géographie, anglais, espagnol et EPS) qui seront complétés par des moyens partagés avec d’autres établissements.  A ces postes tous profilés, viendront s’ajouter la mise à disposition un CPE, un  personnel d’orientation et un personnel de santé.
Un chef d’établissement a été nommé officiellement par arrêté du 6 avril 2010.

 

4 – Un projet totalement financé par les collectivités et le Rectorat sans aucune incidence financière pour la DDJS

  • Conseil Général : financement des travaux (1 200 000 €)
  • Conseil Régional : accord de principe pour le financement du matériel pédagogique (estimation maximale : 400 000 €)
  • Rectorat : financement des personnels pédagogique et administratif par redéploiement de moyens propres (masse salariale : 1 000 000 € par an)
  • Direction de l’Encadrement du Ministère de l’Education nationale : création d’un poste de chef d’établissement (rentrée 2010)

 

Les travaux ont débuté le 15 mai 2010 pour une ouverture le 02 septembre 2010.

 

5 – Un projet qui s’appuie sur l’existant

Le site du CREPS pour l’accueil de ce projet qui contribuera indéniablement à favoriser l’épanouissement de la jeunesse guadeloupéenne présente plusieurs avantages qui sont les suivants :

  • Une très bonne réputation acquise par le passé

L’inscription du CREPS dans la liste des 14 campus territoriaux de l’excellence sportive est la marque de reconnaissance du travail réalisé.

  • Une structure bien adaptée

Des bâtiments en cours de rénovation et d’autres en projet de construction ; une augmentation de la capacité d’hébergement (internat) portée à 150 lits ; un service de restauration moderne.

  • Une organisation administrative fonctionnelle et des disciplines sportives bien identifiées

Athlétisme, natation, football, basketball, volleyball, escrime, cyclisme, kayak.

  • Des enseignements impliqués venant d’autres établissements et une coordonnatrice mise à disposition par le Rectorat qui assure la coordination avec l’ensemble des établissements du réseau (collèges Alexandre Isaac et du Raizet, lycées de Providence et de Baimbridge).

 

  • De bons résultats aux examens avec un taux de réussite aux examens ou de passage en classe de 93%.
  • Un positionnement stratégique

Sa position centrale dans le cœur de l’agglomération Pointe-à-Pitre/Abymes/Gosier est un des atouts qui permet de limiter les déplacements. Par ailleurs la scolarisation de ces enfants au sein même du CREPS qui demeure un pôle d’entrainement sportif de haut niveau, est garant d’un encadrement de qualité.

  • Partage de locaux.

 

  • Construction de salles sur le terrain mis à disposition par le CREPS Antilles Guyane.
  • Pour respect du projet de rénovation du CREPS afin d’accueillir les élèves dans de bonnes conditions, le Département supportera les coûts liés aux travaux de construction et d’aménagement des locaux ainsi mis à sa disposition estimés à 1 200 000 euros. Seront notamment réalisées :
  • 4 salles banalisées,
  • 1 salle des professeurs,
  • 3 bureaux,
  • 2 dépôts, 1 local technique, des sanitaires pour les élèves et pour les professeurs,
  • 5 bâtiments modulaires,
  • La construction d’un bâtiment ouvert (type carbet) d’environ 120 m² en vue de la réinstallation du foyer du CREPS,
  • Le déplacement de la clôture existante et le raccordement aux différents réseaux sur des compteurs séparés de ceux du CREPS
  • Les travaux de terrassement et de VRD,
  • La fourniture des matériels et équipements nécessaires au fonctionnement de cet établissement scolaire.

 

6 – Un projet déjà connu dans l’Académie

Le projet a été validé au Conseil de l’Education Nationale et en Commission Technique Paritaire.
Des actions de communication ont été menées en direction des familles (Fédérations de parents d’élèves) : réunions d’information, réalisation d’une plaquette d’information…

Enfin, la formation est présentée dans la brochure DRONISEP (disponible sur le site ONISEP).