Calendrier des vacances scolaires

Un vaste projet européen à vocation scientifique

Dans le cadre d'un projet à vocation scientifique financé par l’Union Européenne dans le cadre de l’Agence Erasmus +, 15 élèves de la Classe de 1ère S-SVT et une équipe d’enseignants du Lycée Polyvalent de Pointe Noire se sont rendus en Grèce puis en Italie, sur les zones volcaniques du Vésuve.

Ce vaste projet européen intitulé « ¡Cuando la tierra tiembla! ¿Estamos preparados? », a débuté en octobre 2016.

A l’’initiative de l’IES José MARÍN de Veléz Rubio d’Andalousie en Espagne, il associe également deux autres lycées : L’Instituto  di Instruzione Superiore Enrico FERMI  de Montesarchio de Campanie en Italie et la High School of Pelopio du Péloponnèse en Grèce. De par leur situation géographique, les quatre établissements sont directement concernés par des problèmes de séisme et de volcanologie.

60 étudiants de 15 à 17 ans

Les objectifs du projet concernent le développement  des compétences élémentaires et transversales de 60 lycéens,  de 15 à 17 ans. Il s’agit d’exécuter des tâches disciplinaires et interdisciplinaires centrées sur la connaissance scientifique, et par la suite, de proposer un protocole de prévention et d’action face aux risques sismiques et volcaniques. Ce protocole pourra  s’appliquer dans n’importe quel  établissement scolaire européen et sera rédigé en cinq langues : anglais, espagnol, italien, français et grec. 

Le projet se construit  dans une étroite coopération afin de susciter chez les élèves davantage de motivation, de connaissances scientifiques, de travail numérique  en groupe et de communication en langues étrangères. 

Le projet s’articule sur deux années scolaires, ce qui permettra la présentation des travaux de recherche effectués au préalable et  l’extension des données in situ, lors de chaque mobilité d’élèves et d’enseignants de chaque pays.

Les jeunes du LPO de Pointe Noire avec leurs correspondants ont eu l’occasion de connaître les zones volcaniques actives du Vésuve et des Champs.

En Grèce, ils ont randonné sur le Néa Kaméni, jeune volcan en formation au centre de la Caldeira de l’île de Santorin, avant de se rendre dans l’Ancienne Olympie (Péloponnèse), où ils ont observé le volcan actif de Katakolon. Enfin, ils ont constaté les sequelles du dernier séisme de 1993 à Pyrgos.  L’objectif de la mobilité en Guadeloupe était de faire découvrir à nos hôtes les différentes failles de Guadeloupe et bien sûr, la Soufrière, son cratère, ses fumeroles, sa faune et sa flore.

Mme Subirats, enseignante d’espagnol et coordonnatrice du projet pour la France, Mme Bethsy, enseignante d’anglais, Mme Némorin, enseignante de SVT, Mme Ratier, enseignante documentaliste et M. Paupy, enseignant de Physique-Chimie, encadrent par binômes les élèves durant les 10  jours de mobilité. 

Lors des mobilités dans les différents pays, les élèves partagent la vie de famille chez leur correspondant afin de mieux connaître la diversité des cultures européennes.

Après la mobilité en Italie, en Grèce et en Guadeloupe, celle prévue en Espagne aura lieu en Mars 2018. Cinq élèves rayonneront à la découverte de zone sismique de Lorca, région de Murcie, et en Andalousie, dans les provinces d’Almería et de Grenade, où ils complèteront leurs connaissances géologiques et culturelles.

En attendant, les travaux continuent entre partenaires européens. Gageons qu’ils seront fructueux et que leur coopération permettra de nouer de solides relations euro caribéennes !  

 

Site du projet 

https://www.cuandolatierratiembla.com/