Calendrier des vacances scolaires

Opération « Odyssée Bleue 2019 en Guadeloupe ».

Le 19 février 2019 s’est déroulée à Anse à la Barque, une opération de sensibilisation à la préservation de l’environnement intitulée nettoyage du littoral et des fonds marins. Pas moins de 200 élèves de l’élémentaire et une classe du lycée de Pointe Noire ont été invités à cette opération par le champion du monde d’apnée statique, Stéphane MIFSUD. Un record qu’il détient depuis 2009 qui est de 11 minutes et 35 secondes.

11-35 Explorer, c’est le nom de son bateau, un voilier de 55 pieds sur lequel il a traversé l’Atlantique en solitaire pour venir à la rencontre des jeunes des Antilles. Son projet « ODYSSEE BLEUE » sponsorisé par de nombreux partenaires économiques a pour but de faire un état des lieux de la planète mer et de témoigner auprès des jeunes générations de la nécessité d’agir pour préserver l’environnement. Sa première étape est la Guadeloupe mais il ira en Martinique, à Saint-Martin et Saint-Barthélémy.

C’est ainsi qu’il est venu à la rencontre des élèves du pôle Basse-Terre/Bouillante le 18 lundi février tout d’abord pour une conférence à l’auditorium Jérôme Cléry mis à disposition gracieusement par la commune de BASSE-TERRE. Un moment pendant lequel les enfants ont fait connaissance avec le champion très intrigués par ses capacités exceptionnelles qui lui ont permis tout autant cet exploit sportif que de faire progresser la recherche médicale et la science dans l’étude des grands mammifères marins. Dauphins, baleines à bosse, cachalots, et même orques étaient au « menu du jour » pour le plus grand émerveillement des élèves et de certains adultes accompagnateurs bénévoles ou enseignants.

Le lendemain, notre conférencier apnéiste a donné rendez-vous aux enfants à l’Anse à la Barque pour une action de nettoyage du littoral suivi d’un deuxième temps, celui du nettoyage des fonds marins. Aidés des apnéistes adultes locaux bénévoles mobilisés par Antoine MAESTRACCI, Président du COREGUA, les enfants ont ramené à terre de nombreux déchets plastiques, ou métalliques qui dormaient sur les fonds marins. Pour cela ils formaient une chaine de petits bras vigoureux pour hisser des cordes reliées aux déchets repérés sous l’eau. Les plus aguerris ont pu se mettre à l’eau eux-mêmes pour rechercher et collecter des déchets plastiques. Au-delà de la prise de conscience provoquée par ce constat bien réel qu’il y a dans l’eau bien des éléments qui n’y ont pas leur place, Les enfants ont eu aussi l’occasion de voir que les animaux n’ont pas pour autant déserté l’endroit ; ni la murène tachetée qui se cachait dans un vieux moteur ni l’oursin crayon installé dans les recoins d’un pneu usagé.

Ce moment de sensibilisation voulu par Stéphane MIFSUD s’est achevé par une belle photo de groupe devant les trophées de la matinée. Il vient compléter un projet de Pôle qui existe depuis 2012 et qui permet chaque année à environ 250 enfants de CE2 au CM2 de découvrir les richesses de leur patrimoine naturel local et principalement le milieu marin avec le soutien du Parc National de la Guadeloupe.

Les enseignants vont maintenant exploiter en classe ce temps de sensibilisation en travaillant sur l’origine et  le traitement de ces déchets. Tous les élèves sont de futurs ambassadeurs de la préservation du milieu marin dont ils ont aujourd’hui vu la fragilité. Chacun exprime déjà l’envie de le protéger. Rendez-vous est donc donné pour la journée des océans le 8 juin 2019.

Jean-Jacques GERBER/ Conseiller Pédagogique EPS de BASSE-TERRE