Calendrier des vacances scolaires

Extension du dispositif d'accueil des enfants des professionnels indispensables à la gestion de crise sanitaire

Depuis le 16 mars, un service d’accueil de la petite section à la classe de 3ème est mis en place pour les enfants des personnels soignants et médico-sociaux indispensables à la gestion de la crise sanitaire et sans solution de garde. Le Gouvernement a décidé d’étendre ce dispositif aux personnels affectés aux missions d’aide sociale à l’enfance relevant des conseils départementaux ainsi que des associations et établissements publics concourant à cette politique.

La prise en charge des élèves est réalisée par groupes de 10 élèves maximum, dans le strict respect des consignes sanitaires et des gestes barrières. Cet accueil est organisé par les directeurs d’école ou les chefs d’établissement dans les unités scolaires identifiées par l’académie*.

Les services en charge de la protection de l’enfance concernés sont les services aide sociale à l’enfance (ASE) et protection maternelle et infantile (PMI) des conseils départementaux ainsi que les pouponnières ou maisons d’enfants à caractère social (MECS), les services d’assistance éducative en milieu ouvert (AEMO) et les services de prévention spécialisée.

Les professionnels relevant de ces structures éligibles au dispositif sont les suivants : assistants de service social, techniciens d’intervention sociale et familiale (TISF), médecins, infirmières puéricultrices, sages-femmes et psychologues.

Le recteur de région académique, Mostafa Fourar, remercie la centaine de personnels de l’Éducation nationale, tous volontaires, mobilisés pour assurer le service d’accueil.

Vous avez une question concernant la garde de votre enfant :
Envoyez un mél à l'adresse accueil.enfants.personnels.sante@ac-guadeloupe.fr
ou téléphonez au 0590 47 81 31 (Du lundi au vendredi de 8h00 à 12h00)

A noter : La participation des personnels volontaires au bon fonctionnement de ce dispositif sera établie conformément à un planning proposé par le directeur et l’inspecteur. 

Les collèges restent ouverts pour assurer la prise en charge de ces enfants