Calendrier des vacances scolaires

Évaluations en CP et CE1 : Une évolution contrastée dans la région académique Guadeloupe

Depuis 2018, le ministère de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports organise à chaque rentrée scolaire des évaluations nationales des acquis des élèves de CP et de CE1 en français et en mathématiques. Dans la région académique Guadeloupe, après des progrès importants constatés en 2019, les sessions d’évaluation démontrent une évolution contrastée du niveau des élèves. 

Les évaluations visent deux objectifs :

  • Proposer aux professeurs des repères sûrs et précis sur les acquis des élèves qu’ils accueillent dans leurs classes ; ces éléments viennent compléter leurs propres outils d’évaluation et leur permettent, grâce au bilan individualisé dont ils disposent pour chacun de leurs élèves, d’adapter leur enseignement pour mieux répondre encore aux besoins de leurs élèves, notamment de ceux qui rencontrent des difficultés ;
  • Permettre à notre École de disposer d’éléments consolidés susceptibles d’éclairer les effets des politiques éducatives. À ce titre, les évaluations repères ont été particulièrement précieuses pour apprécier les effets de la crise sanitaire sur les apprentissages des élèves et pour y remédier par des actions spécifiques.

L’organisation de ces évaluations s’inscrit dans la priorité absolue donnée depuis 2017 à l’école primaire, où se joue l’acquisition des savoirs fondamentaux, comme l’explique le Ministre de l’Education nationale, de la Jeunesse et des Sports dans cette vidéo > La vidéo du ministre

Au fil des ans, ces évaluations se sont enrichies des retours d’expérience par les professeurs eux-mêmes et du travail approfondi qu’a conduit la direction de l’évaluation, de la prospective et de la performance (DEPP), épaulée par le Conseil scientifique de l’éducation nationale (CSEN), qui a également apporté son expertise tant sur la conception des exercices que sur l’élaboration de documents d’accompagnement. Solides, précises, ces évaluations constituent un outil très fiable sur lequel les professeurs peuvent appuyer leur réflexion pédagogique. Ainsi en 2021, 55% des professeurs des écoles déclarent que les évaluations leur ont permis de déceler des difficultés de leurs élèves.

Les passations des évaluations nationales des élèves en cette rentrée 2021 se sont tenues du 13 au 24 septembre pour les classes de CP et CE1 (en Guadeloupe du 13 septembre au 09 octobre) du 13 septembre au 1er octobre pour les classes de 6ème  (en Guadeloupe du 13 septembre au 16 octobre). Une nouvelle fois, les professeurs des écoles se sont fortement mobilisés pour les organiser : le taux de participation atteint en effet plus de 99% au 18 octobre 2021 en CP-CE1 et 95% en 6ème.

Le ministre tient à remercier vivement les professeurs pour leur engagement dans la passation et le suivi de ces évaluations, qui leur permettent, ainsi qu’aux familles, de mieux connaître les compétences acquises, le niveau et les besoins de chaque enfant.

Les professeurs ont déjà reçu les résultats individuels de leurs élèves et peuvent donc les exploiter. Ils disposent cette année d’un nouveau format de présentation à destination des familles, qui permet une vision à la fois plus précise et plus claire des acquis de chaque élève.

Les évaluations de la rentrée 2021 prennent une importance particulière, après celles de la rentrée 2020 consécutives à la période de confinement du printemps 2020.

Dans la région académique de la Guadeloupe, le niveau des élèves de CP de 2021 est supérieur à celui des élèves de 2020, en reconnaissance des lettres (la proportion d’élèves maitrisant ce domaine de manière satisfaisante progresse de 50,2 % en 2020 à 52,3 % en 2021) et en écriture des nombres (progrès de 77,4 % à 78,5 %). En revanche, il y a des baisses marquées de niveau sur les compétences manipuler des syllabes (de 66,3 à 63) ou encore comprendre des phrases lues par l’enseignant (de 70,2 à 66,8).

Le niveau des élèves de CE1 de 2021 est quant à lui supérieur à celui des élèves de 2020 sur quasiment toutes les compétences, par exemple en lecture de mots à voix haute (la proportion d’élèves maitrisant ce domaine de manière satisfaisante progresse de 50,5 % en 2020 à 50,9 % en 2021) et pour l’écriture de nombre entiers (progrès de 51,6 % à 57%).  Mais il régresse sur l’une d’elle : comprendre des phrases lues par l’enseignant (baisse de 68,8 à 62).

Ainsi, après des progrès importants constatés en 2019, les sessions d’évaluation de début d’année en CP et CE1 démontrent une évolution contrastée du niveau des élèves. Cependant, ces évaluations sont intervenues après une rentrée décalée et un démarrage en distanciel.

Par ailleurs les fermetures trop fréquentes de classes les deux années précédentes en raison notamment des coupures d’eau, de cas COVID, de confinement prolongé et des nombreux conflits sociaux impactent durement le niveau d’éducation des élèves et cela malgré un engagement très fort des enseignants et équipes éducatives, mais aussi des parents, pour accompagner au mieux les enfants dans un contexte de priorité absolue à l’école primaire, avec de nouveaux dispositifs mobilisés pour tous les élèves du primaire et ceux destinés à la réduction des inégalités, notamment le dédoublement des grandes sections, CP et CE1 en éducation prioritaire.

Cela démontre, au-delà des effets ponctuels et profonds de la crise sanitaire, la nécessité de faire de l’éducation et de l’ouverture des écoles, tous les jours, une priorité absolue et collective du territoire, parce qu’il est de notre impérieux devoir d’assurer l’avenir des enfants de Guadeloupe, de Saint-Martin et de Saint Barthélemy.

 

 

>>> Les détails des résultats des évaluations sont à retrouver sur la note récapitulative de la DEPP : https://www.education.gouv.fr/priorite-au-primaire-permettre-chaque-eleve-d-acquerir-les-fondamentaux-pour-assurer-sa-reussite-326116