Calendrier des vacances scolaires

Atelier d'écriture autour des mémoires du confinement

En cette période difficile, le travail et les initiatives des professeurs et de toute la communauté éducative, permettent aux élèves de continuer leurs apprentissages, à l'instar du projet d'atelier d'écriture autour des mémoires du confinement, intitulé "Mémwa kazèné : pou moun toujou sonjé", regroupant 13 établissements scolaires.

Mémwa kazèné : pou moun toujou sonjé est un projet éducatif, culturel et mémoriel initié par Jessica Oublié, auteure de la bande-dessinée Péyi an nou.

Il a été ensuite élaboré de façon collégiale par une équipe d’enseignants volontaires, en partenariat avec les Archives départementales, la Bibliothèque départementale, le Réseau des bibliothèques et médiathèques de Guadeloupe, les Editions Neg Mawon et l’Agence Polaris.

Ce projet vise à proposer des séances d’ateliers d’écriture animées par les enseignants des établissements participants, accompagnés éventuellement d’un auteur ou d’un bibliothécaire, afin de permettre aux élèves de s’exprimer sur la période du confinement de façon positive et personnelle : témoignages, écrits poétiques, réflexions à la manière de carnets ou d’un journal.

Les élèves ont ainsi la possibilité de mêler écrits et dessins. Ce projet est interdisciplinaire et fédère une grande énergie collective, en donnant sens aux apprentissages dans cette période si particulière.

Les productions des élèves qui auront valeur de témoignages seront conservées et référencées aux Archives départementales, après accord écrit des participants.

De même, une sélection des écrits et productions plastiques des élèves pourra faire l’objet d’une édition papier destinée en priorité à tous les établissements scolaires et bibliothèques de la Guadeloupe, grâce au partenariat avec les éditions Nèg Mawon.

Afin de garder une cohérence d’ensemble, nous avons décidé de proposer 3 grands thèmes à l’intérieur desquels chaque enseignant est libre d'opérer comme il l’entend :

  1. Exprimez votre ressenti sur le confinement et la situation : écrits poétiques, réflexions ou récits à la manière d'un journal ou de carnets mêlant pensées et dessins...

  2. Que diriez-vous aux personnes dans le futur ? Vous vous adressez à des personnes vivant en 2100 ou 2200 qui sont confrontées au même type de situation (confinement et pandémie mondiale), quels messages et quels conseils auriez-vous envie de leur faire passer ?

  3. Quel monde pour demain ? Comment voyez-vous ou espérez-vous le monde après la pandémie ?

Chaque thème fait ensuite l'objet d'un travail en classes virtuelles ou d'un envoi par mail d'incitations à écrire, en fonction des niveaux d'enseignement et des attendus pédagogiques.
Le lundi 27 avril, jour de démarrage du projet auprès des élèves, 13 établissements scolaires sont d’ores et déjà parties prenantes :
  • Collège Félix Aladin Flémin, Deshaies
  • Collège Maryse Condé, La Désirade
  • Collège Richard Samuel, Gourbeyre
  • Collège Nestor de Kermadec, Pointe à Pitre
  • Collège Courbaril, Pointe-Noire
  • Collège Alexandre Macal, Saint-François
  • Collège Archipel des Saintes, Terre-de-Haut
  • Collège les Roches gravées, Trois Rivières
  • Lycée Yves Leborgne, Sainte-Anne
  • Lycée professionnel Louis Delgrès, Le Moule
  • Lycée Hyacinthe Bastaraud, Grand-Bourg de Marie-Galante
  • Lycée des métiers Bertène Juminer, Lamentin
  • Lycée Gerville Reache, Basse-Terre

 

> Voir le dossier de présentation du projet Mémwa-kazénè-pou-moun-toujou-sonjé