Calendrier des vacances scolaires
Résultats des examens 2017

Combiner atouts linguistiques et réussite scolaire

Une trentaine de personnels de direction, de vie scolaire et d’enseignement a participé à une formation intitulée « English as a Second Language »,  les 7 et 8 mars 2017, à l’Université de Saint-Martin.

C’est avec une émotion palpable et une motivation affirmée qu’ils ont adopté le rôle d’élèves ! Ils vont devoir être studieux et assidus, à raison de trois heures hebdomadaires pendant trois mois, afin de décrocher le certificat qui clôturera les formations.

Point de départ de la formation « English as a Second Language », une évaluation diagnostique pour un premier groupe constitué de 15 « élèves » de Saint-Barthélemy et de Saint-Martin. Une fois le groupe qualifié comme étant de niveau 3, le professeur attentif et dynamique est entré dans le vif du sujet et le va et vient entre l’écrit et l’oral a sollicité à la fois la concentration et la mémorisation. 

« English for French teachers » tel est l’intitulé de la seconde formation, intitulé qui en dit long sur l’approche et les contenus pédagogiques réservés à ce deuxième groupe dont les bases en anglais sont confirmées. 

Cette coopération avec l’« Université de Saint-Martin » se veut une réponse concrète à la mise en place de la déclinaison du projet académique réfléchie et adoptée par le service de l’Éducation nationale des collectivités d’outre-mer de Saint-Barthélemy et de Saint-Martin. Une action parmi tant d’autres qui prend en compte le multilinguisme, qui renforce l’expérimentation de l’enseignement bilingue français/anglais et qui offre un moyen de se former sur le territoire. Visant à encourager un plus grand nombre d’enseignants à présenter le diplôme national de langue (D.N.L.) afin de pouvoir être qualifié pour enseigner sa discipline en anglais, à mobiliser des forces vives autour de l’enseignement bilingue, à disposer d’outils linguistiques pour mieux communiquer avec les parents et leurs enfants, ces formations se veulent initiatrices d’une prise en compte d’une réalité linguistique riche car diversifiée. L’objectif final n’est plus à présenter : transformer les atouts linguistiques des élèves de Saint-Barthélemy et de Saint-Martin en leviers de réussite scolaire.

Financées en partie par les fonds européens et par des fonds privés, ces deux formations s’appuient sur une coopération cautionnée par l’organisme transfrontalier « L’Observatoire de Saint-Martin/Sint Maarten » elle même signataire d’une convention entre son président, le Docteur Louis JEFFRY et le recteur de région académique, Camille GALAP.

Il ne nous reste donc plus qu’à prendre rendez-vous à la fin de ces formations afin de  dresser un bilan qui d’ores et déjà se veut prometteur.