Calendrier des vacances scolaires

Les élèves intellectuellement précoces, comprendre, repérer, aider

DE QUOI PARLE–T-ON ?  

L’élève intellectuellement précoce (EIP) est un élève comme les autres qui a un rythme de développement intellectuel très en avance par rapport aux enfants de son âge et qui présente des aptitudes intellectuelles particulières. A cause d’un mode de fonctionnement intellectuel et psychique particulier, il fait, dans le champ intellectuel, ses acquisitions plus rapidement et différemment et à accès à certains types de pensée avant l’âge habituel (abstraction).

Il y des EIP dans tous les milieux sociaux, selon les différents travaux et études les EIP représentent de 2 à 5% des élèves quelque soit le niveau familial ou social.

Pourquoi s’intéresser aux EIP ?

Parce que pour ces élèves doués intellectuellement la réussite n’est pas la règle. L’élève en réussite scolaire n’est pas forcement intellectuellement précoce et l’élève intellectuellement précoce n’est pas forcement en réussite scolaire.

Un tiers à 50 % des enfants intellectuellement précoces seront en échec à un moment donné de leur parcours scolaire, ce qui les conduira parfois à redoubler une classe. Le taux de réussite de ces enfants est aussi inquiétant. Une enquête révèle que seuls 40 % des surdoués ont atteint ou dépassé le niveau bac, les deux autres tiers n'obtenant pas de diplôme en rapport avec leur potentiel (Quotidien des Médecins MEDEC 2003).

En effet, l'enfant surdoué peut présenter les mêmes troubles d'apprentissage que l'enfant tout-venant, mais chez eux, les détecter n'est pas simple : l'existence de tels troubles semble souvent incompatible avec le fait d'être "surdoué", et donc difficile à faire admettre aux parents et aux enseignants. Les difficultés en matière scolaire apparaissent souvent très tôt, dès le CP, mais prennent de l'ampleur à l'entrée au collège. L'enfant précoce est souvent déçu par l'école car elle ne répond pas à ses attentes et cela se traduit en classe par un comportement perturbateur ou, au contraire, apathique. La souffrance et le désintérêt pour l'école peut aboutir à une sortie du système scolaire.

L'échec scolaire peut aussi résulter des difficultés d'écriture (dysgraphie), de lecture (dyslexie) que connaissent les enfants surdoués.

Il convient de repérer les indices révélateurs de leur situation pour anticiper les premiers symptômes de difficulté ou d’échec

Vie de l'élève 
Accompagnement éducatifElèves intellectuellement précoces