Calendrier des vacances scolaires

La Guadeloupe représentée à Berlin

La Guadeloupe était bien représentée à Berlin à l’occasion de l’opération MIX’ART les 5 et 6 juin 2013. En effet, la délégation académique composée des 30 lauréats du concours MIX’ART au niveau régional, du recteur d’académie, Stephan Martens, de la directrice de cabinet, Josy-Anne Arékian et du délégué académique à l’action culturelle, Claude Rivier, ainsi que les délégations du conseil régional, composée d’élus et de conseillers, et de la municipalité de Pointe-à-Pitre, composée du maire de la ville, Jacques Bangou, et de ses collaborateurs, ont participé à de nombreux temps forts.

Quatre artistes grapheurs guadeloupéens, qui ont participé aux ateliers découverte dans les collèges et lycées, faisaient également partie du voyage.

Deux tables rondes ont ouvert la journée du mercredi 5 juin, sous la présidence de la secrétaire d’Etat du Sénat de Berlin pour la Jeunesse et la Famille, Sigrid Klebba, à l’Hôtel de Ville de Berlin.

La 1ère table ronde portait sur l’étude comparée France-Allemagne - Rôle de la culture dans la politique de la ville. La secrétaire d’Etat du Sénat de Berlin pour la Jeunesse et la Famille, Sigrid Klebba, a rappelé l’importance des partenariats et des acteurs locaux, en matière de politique de la ville pour développer la culture et promouvoir l’égalité des territoires prioritaires.

Puis, Fély Kacy-Bambuck, vice présidente du conseil régional de la Guadeloupe et présidente de la commission culture, a attiré l’attention sur « l’importance de la mémoire pour transcender les événements du passé ; le carnaval et les autres rituels participant à la revalorisation de l’estime de soi… ».

Le maire de la ville de Pointe-à-Pitre, Jacques Bangou, a insisté sur « la question du partage et celle de l’identité que MIXART nous permet de développer ici à Berlin : passer du « doudouïsme » aux cultures modernes en passant par les cultures traditionnelles… ».

Bruno Laforestrie, président de Hip hop citoyen, est intervenu sur « la démocratisation culturelle faisant référence au débat initié en France par François Mitterand et Jack Lang qui a permis de revaloriser les arts du cirque par exemple et de faciliter surtout l’émergence des cultures dans les quartiers populaires. L’exemple de la Guadeloupe montre que la culture des quartiers tient aussi à l’excellence. Les jeunes s’inscrivent dans une continuité et cette reconnaissance de leurs pratiques artistiques participe également à la revalorisation de l’estime de soi… Les acteurs locaux doivent fédérer le territoire en travaillant aussi sur la mémoire… »

Enfin, le recteur d’académie, Stephan Martens, a présenté la place de la culture dans la politique académique et nationale. Discours du recteur

La 2ème table ronde portait sur le rôle de la politique de la ville en France et en Allemagne pour promouvoir l’égalité des territoires prioritaires. L’exemple de la Guadeloupe a été présenté par les principaux acteurs institutionnels.

Ainsi, le maire de la ville de Pointe-à-Pitre, Jacques Bangou, a présenté un exposé complet sur « la démarche de la municipalité, globale et ambitieuse, intégrant l’humain ».

Hilaire Brudey, président du Comité du Tourisme des Iles de Guadeloupe, est intervenu sur « la place du tourisme dans le développement économique et les marchés ouverts pour la Guadeloupe… ».

Le recteur d’académie a décliné les objectifs et les enjeux de la réussite éducative. Discours du recteur

Fély Kacy-Bambuck, vice présidente du conseil régional de la Guadeloupe et présidente de la commission culture, a clôturé cette  thématique en développant les enjeux de la cohésion dans la planification de l’aménagement du territoire.

L’expérience de Berlin, capitale allemande, a été présentée par Reinhard Fisher, collaborateur dans le département de la politique de la ville et de l’environnement du Sénat de Berlin.

Toutes les interventions ont été colorées, sinon structurées, autour de la problématique de la mémoire, de l’histoire, de l’acceptation et de la valorisation du passé pour acquérir plus d’estime de soi (au niveau des élèves, des cultures urbaines) pour développer le tourisme.

La journée s’est terminée par la cérémonie de remise des trophées MIX’ART à la Columbiahalle à Berlin.
Le recteur d’académie devait remettre le prix de la tolérance et du respect des différences. Le choix de la remise de ce trophée inscrit l’académie dans la continuité de l’action commencée le 8 mars 2012, par la « Journée de l’estime de soi », poursuivie en 2012 par l’action « Sports de combat et maîtrise de soi », ainsi que le séminaire « Travail de mémoire et transmission – approches d’histoire comparée » qui participe aussi par la connaissance du passé à la revalorisation de l’estime de soi.

Ce sont deux lycéens de Baimbridge, Marvin Quellen et Adeline Cazalon, qui ont remporté ce trophée. Discours du recteur

 

Voir le reportage en images