Calendrier des vacances scolaires

Favoriser la réussite de tous et permettre l’accès a l’excellence !

Les Pôles Espoirs handball Masculin et Féminin implantés au Lycée Gerville- Réache de Basse Terre ont reçu la visite de la Direction Technique Nationale (DTN) de la Fédération Française de Handball(FFHB). Le Rectorat et la ligue Guadeloupéenne de hand ball ont profité du passage des membres de la DTN en présence de Mme MOCKA-RENIER Jocelyne Vice-Présidente de la FFHB, pour réunir le Mardi 30 Septembre 2014 au LDM DUCHARMOY,  les chefs d’Etablissements du secteur (Collège PITAT,  Collège LES ROCHES GRAVEES, LDM  de DUCHARMOY, LDM RAOUL  GEORGE NICOLO, le LP BLANCHET, le LGT GERVILLE-REACHE), où sont scolarisés les élèves inscrits sur la liste des Pôles Féminin et Masculin de Hand-Ball.

Ce fut l’occasion pour les chefs d’ETS de présenter  aux représentants de  la Fédération Française de Hand-Ball , de la DJSCS, de la Région l’offre de formation possible au sein de leur établissement.

En effet,  depuis la rentrée 2014 les élèves rejoignent cette structure dès la classe de 4ème et 3ème et sont donc scolarisés au Collège PITAT  pour la grande majorité ainsi qu’au Collège Les Roches Gravées.

Si les Pôles sont implantés au Lycée Gerville- Réache et que tous les élèves y sont internes par convention entre les différents établissements ;  en fonction de  leur  projet professionnel  ils n’y sont pas tous scolarisés. C’est la prise  en compte de tous les profils scolaires d’élèves, qui a nécessité la constitution d’un réseau  d’établissements afin de permettre aux élèves de poursuivre avec succès leur double projet (Scolaire et Sportif).

Au-delà de la qualité de l’accompagnement maintes fois souligné par la DTN, c’est surtout dans le cadre du suivi des 3 athlètes dotées du statut « Espoir Fédéral » (Méline Nocandy, Jannela Blombou, Cécilia Errin), qu’ Eric Baradat (accompagné cette fois-ci du Docteur Jacques Girardier, en charge du suivi médical au niveau national des meilleurs athlètes du PES), a rencontré toute la Communauté Scolaire agissant autour du pôle, ainsi que les familles de chacune des athlètes sous statut.

Bien entendu, ces quelques jours ont permis aussi d’entraîner l’ensemble des athlètes du pôle (« une génération exceptionnelle » dixit l’entraîneur national) et de leur faire profiter de l’expérience du Dr. Girardier en termes de préparation à la performance et de prophylaxie. En effet la préservation de l’intégrité physique des athlètes est une préoccupation essentielle de la FFHB. En février dernier déjà, Eric Baradat, entraîneur national en charge du Parcours d’Excellence Sportive (PES) féminin, avait eu l’occasion d’évaluer la qualité du travail effectué dans cette structure dans le cadre de la campagne de labellisation ministérielle. Il avait à ce moment mis en avant  la qualité de l’accompagnement global des élèves-athlètes, du point de vue humain, scolaire et sportif : « digne des toutes meilleures structures métropolitaines ». Seule l’ouverture de l’internat du Lycée dès le dimanche soir avait été pointée comme un aspect à améliorer afin de pouvoir y accueillir les jeunes guadeloupéens les plus éloignés de Basse Terre. Depuis la rentrée, l’établissement dirigé par Mme Trouillefou offre cette opportunité à la grande satisfaction des élèves et de leurs familles. La DTN a chaudement remercié celles et ceux qui ont œuvré pour rendre cette réelle avancée possible, à commencer par M. le Recteur et ses représentants.

Le mercredi 1er octobre, les 3 jeunes guadeloupéennes se sont envolées pour la métropole avec les membres de la DTN pour suivre tout d’abord une série de tests et d’examens physiques et médicaux à l’INSEP. Puis à partir du lundi 6 octobre, elles seront en stage à Bordeaux avec l’équipe de France Jeunes (-17 ans). Elles y affronteront l’Allemagne à 3 reprises les 8, 10 et 12 octobre avant de retourner sur les bancs du Lycée le 13 octobre.